TRAVAILLER MOINS POUR TRAVAILLER MIEUX

L’apprentissage au féminin à L’Agence

 « Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. » (B. Franklin), où comment l’apprentissage est la valeur sûre d’une formation…

L’apprentissage, c’est l’acquisition de savoir-faire. C’est un processus pratique d’appropriation des usages, des connaissances, des compétences, des attitudes, des gestes, des valeurs culturelles d’un métier, par l’observation, l’imitation, l’essai, la répétition, les erreurs et leur résolution… 

L’apprentissage est devenu une voie royale pour trouver un emploi, mais aussi pour recruter des collaborateurs compétents et adaptés aux besoins de l’entreprise tout en pérennisant le dévelopement de ses activités. La formation en alternance séduit de plus en plus de jeunes avec près de 680 000 contrats signés en 2021, soit une hausse de 30% en un an. Tous les métiers du geste, secteurs artisanaux et industriels, s’appuient historiquement sur ce principe de formation. Il permet de progresser plus rapidement avec des mises en applications pratiques, des usages concrets, appliqués directement sur le terrain.

Côté employeur, certes il y a des avantages financiers, mais l’apprentissage est un engagement et un investissement à triple gagnants : l’apprenti-e, l’entreprise et l’État. Il permet surtout de recruter intelligemment en faisant un pari sur le futur. Les contrats varient de un à deux ans, ce qui permet de former son apprenti, mais aussi de voir s’il est en adéquation avec les objectifs et l’ADN de l’entreprise, s’il s’intègre à l’équipe, s’il partage les valeurs… bref si il/elle colle à la boîte.

Depuis sa création en 2001, L’Agence a toujours accueilli un-e étudiant-e en alternance. Il y a eu quelques garçons, notamment les Pierre, mais il est vrai que l’apprentissage dans les métiers de la communication se conjugue plus souvent au féminin. Sandrine fût la première en 2001, Oz (Rébecca), la plus ancienne salariée de L’Agence est arrivée en alternance en 2010.

20 ans après la première, Cécile, Élise et Déborah sont les 11, 12 et 13e recrues à rejoindre l’aventure. Toutes et tous les alternant-e-s n’ont pas été embauché-e-s par la suite, mais toutes et tous ont appris et puisé de l’inspiration à L’Agence. En retour, chacun-e a laissé son empreinte, une tranche de vie en participant à son histoire, c’est aussi ça la richesse d’une entreprise.

Cécile alias LONDRES

Master Management de l’Innovation à l’IAE de Limoges

Après le collège et le lycée à Léonard Limousin à Limoges, elle obtient une Licence 3 en Langues Étrangères Appliquées à l’Université de Limoges. Elle est l’atout anglais du gang (et espagnol, mais MADRID et FONTENAY sont également bilingues).

Cécile a donc rejoint l’équipe en stage de fin de licence en avril 2021, période du deuxième confinement avec une agence en équipe réduite. Après une efficace journée de formation set-up stratégique et technique, elle a pu rapidement assurer la documentation, la rédaction et l’intégration du futur site web d’une opération en mécénat (start juin 2022) en quelques semaines.

Efficace, souriante, curieuse et débrouillarde, elle participe aux missions stratégiques (analyse, diagnostic, stratégie…) et rédactionnelles de L’Agence et égaie le rez-de-chaussée de son flegme et de son humour so british.

En savoir plus sur LONDRES

Élise alias HOSSEGOR

Mastère Direction Artistique et Digital Design à l’École Supérieure de Publicité de Bordeaux. 

Pour Élise, la voie est tracée depuis le Bac ! Globe-trotteuse, elle enchaîne un DUT Packaging Emballage Conditionnement à Évreux, puis un Bachelor Communication et Web Marketing en alternance à Rouen avant de rejoindre le gang de L’Agence.

Padawan de SÉOUL, assoiffée de connaissances et de techniques, attentive, bosseuse et impliquée, elle appuie l’équipe design pour les mises en page, la création de logos, de chartes graphiques, de publications, etc.

En apprentissage à L’Agence pour deux ans, cette alternante parfaite a déjà son surnom : Hermione, son homonyme surdouée de Poudlard.

En savoir plus sur HOSSEGOR

Déborah alias PÉRIGUEUX

Master Développement d’Application chez OpenClassRoom

C’est la geekette du gang : Déborah est tombée dans la marmite du digital (et des jeux de rôles). Elle attaque sa professionnalisation par un DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet à l’IUT du Limousin, puis une Licence en Web Design Sensoriel à l’Université de Limoges (et en alternance déjà).

Déborah connaissait déjà L’Agence, côté client, lors de son apprentissage au sein d’XPVR. Elle avait entièrement développé le site du studio de réalité virtuelle, à partir de la charte et de l’univers graphique que nous avons designés. Passionnée, forte de ce succès, de sa ténacité et de sa maîtrise technique, elle a postulé pour rejoindre nos rangs où elle assure désormais le développement et l’intégration de nos sites web sous WordPress sous l’oeil attentif de OZ et de GUÉRET.

En savoir plus sur PÉRIGUEUX

« L’apprentissage n’est pas un coût, c’est un investissement. »

Pour Olivier GAUVIN, directeur général de l’association Walt. Un apprenti rapporterait 3 367 € sur le long terme aux finances publiques, grâce notamment à sa meilleure insertion sur le marché du travail et la hausse de son pouvoir d’achat.

Entre ce que gagnent les finances publiques par le biais de l’apprentissage et ce qu’elles investissent, le différentiel serait positif, à hauteur de 1,8 milliard d’euros au total, en comptabilisant notamment les gains liés à la bonne insertion professionnelle des apprentis.

Si l’apprentissage vous tente…

————————————

Photos : Studio Maje

————————————

Source : association Walt